Des Marie-Anne mère et fille contemporaines de la Marianne républicaine avec la longévité en plus...

Publié le par Delarue/Gibot


Marie-Anne LE COINTRE mère (née le 12 mars 1746 au Bois Hellain (Calvados) morte le 11 février 1826 à Bonneveille-la-Louvet (Calvados) et Marie-Anne LE COINTRE fille née le 16 mars 1774 au Bois Hellain (Calvados) et morte le 11 mars 1841 à Bonneville-la-Louvet (Calvados).

Parmi les surprises que révèlent un arbre généalogique, voici deux personnages fort surprenant : les Marie-Anne LE COINTRE mère et fille qui ont vécu au XVIIIe et XIX siècle.

Marie-Anne LE COINTRE mère a deux originalités. Tout d'abord sa longévité : née le 12 mars 1746 au Bois Hellain dans le Calvados en plein milieu du règne de Louis XV, elle est décédée à presque 80 ans le 11 février 1826 après avoir vécu le règne de Louis XVI, la Révolution française et la Restauration. Elle a même connu le règne du dernier roi de France Charles X (qui a succédé à Louis XVIII en 1824). La 2e originalité de cette femme est qu'elle était "fille-mère".  Elle exerçait la profession de fileuse.

Sa fille qui était son homonyme Marie-Anne LE COINTRE révèle aussi quelques surprises... Née au Bois Hellain le 16 mars 1774 (2 mois avant la mort de Louis XV), elle a comme sa mère vécu la Révolution, l'Empire et la Restauration. Elle est décédée sous la monarchie de Juillet puisqu'elle est morte un peu plus de 10 ans après la prise de pouvoir par Louis-Philippe, roi des Français de 1830 à 1848. Marie-Anne LE COINTRE a de plus pratiqué la Révolution Française à sa manière. Elle a eu un enfant avec Jean-Charles Gabriel DELARUE qui était 17 ans plus âgé qu'elle et tous deux n'étaient pas mariés. L'enfant, Jean-Philippe DELARUE, est né le 25  germinal an X (15 avril 1802) à Bonneville-la-Louvet (Calvados). Le père Jean-Charles Gabriel DELARUE a été condamné à mort en 1812 (voir l'article que je lui ai déjà consacré).

Dernière remarque importante... Ces deux femmes s'appelaient Marie-Anne. J'avais lu (et appris à mes élèves) que ce prénom était le plus fréquent à l'époque révolutionnaire d'où le choix de "Marianne" pour surnommé la République choisi pendant la Révolution française. Les Marie-Anne abondent en effet dans l'arbre généalogique familial : outre les deux Marie-Anne LE COINTRE, je peux aussi citer Marie-Anne ANGOT, Marie-Anne AUBRY, Marie-Anne PELCAT, Marie-Anne NÉEL, Marie-Anne LE CONTE, Marie-Anne SIMON, Marie-Anne DESTIN, Marie-Anne CARREY. Toutes ces femmes sont nées au XVIIIe siècle dans les décennies qui ont précédé la Révolution. C'est de loin le prénom qui apparaît le plus (dans le groupe des ancêtres normands). 

Ancêtres N°131
Branche Delarue (nom du père de mon grand-père paternel)
Fille de Jean LE COINTRE et Anne VERGÉ
Mère de Marie-Anne LE COINTRE (ancêtre N°35) qui a eu un enfant avec Jean-Charles Gabriel DELARUE
Elle-même mère de Jean-Philippe DELARUE (père du père de mon arrière-grand-père)


Commenter cet article