Un roi d'Angleterre... en alternance

Publié le par Delarue/Gibot


Etienne de Blois, né à Blois (Loir-et-Cher) vers 1096, mort à Douvres (Kent, Grande-Bretagne) le 25 octobre 1154.

Etienne de blois est né à Blois vers 1096. Il était fils d'Henri II comte de Blois et d'Adèle de Normandie, fille de Guillaume le Conquérant. En 1135, son oncle Henri Ier duc de Normandie et roi d'Angleterre décède et son unique héritière est une fille : Mathilde, dite l'impératrice (car elle avait épousé en 1ère noce l'empereur Henri V mais dont elle est veuve depuis 1125). Etienne de Blois considère alors que le trône d'Angleterre lui revient de droit.

Une lutte acharnée va opposé les partisans d'Etienne de Blois et de l'impératrice Mathilde (soutenu par Geoffroy Plantagenêt comte d'Anjou qu'elle a épousé en 1128. Soutenu par le pape Innocent II, Eitenne de Blois réussi à prendre le pouvoir en Angleterre.

Cependant en 1139, sa cousine Mathilde réussi à débarquer en Angleterre. Le pays sombre dans l'anarchie la plus totale. Il est même capturé à la bataille de Lincoln le 2 février 1141. Suite à des échanges de prisonniers, il réussi à être libéré et à remonter sur le trône dès novembre 1141.

Sur le continent en 1142, Geoffroy Plantagenêt (mari de Mathilde) réussit à s'emparer du duché de Normandie. Cependant en Angleterre, Mathilde continue la lutte mais elle commet de nombreuses maladresses. En 1148, Etienne de Blois réussit à étendre son influence sur presque tout le royaume d'Angleterre.

En 1153, les affaires se gâtent pour Etienne de Blois. Geoffroy Plantagenêt organise un débarquement en Angleterre. Dans le même temps, l'unique héritier d'Etienne de Blois, Eustache de Boulogne décède.  Le tout s'achève par un traité signé le 6 novembre 1153 : Etienne reconnaît Henri II Plantagenêt (fils de Mathilde et de Geoffroy Plantagenêt) comme son héritier pour le trône d'Angleterre et le duché de Normandie.

A sa mort le 25 octobre 1154, Henri II Plantagenêt devient officiellement roi d'Angleterre et de Normandie. Comme par son père il est duc d'Anjou et  qu'en 1152, il a épousé Aliénor d'Aquitaine, le nouveau roi d'Angleterre devient un des personnages les plus puissants d'Occident.

Ma famille descend d'Etienne de Blois par sa fille Sybille de Champagne (née en 1115), mère de Guiomarch l'Insensé 1130-1179, père de Hervé Ier de Léon 1165-1216, père de Léonore de Léon, mère d'Eléonore de Rosmardec, mère de Jean de Plusquellec, père de Charles de Plusquellec (né ves 1270),  père de Guy de Plusquellec (né vers 1295), père d'Isabeau de Plusquellec (née vers 11315), mère de Maurice de Plusquellec (1335-1377), père de Henri le jeune de Plusquellec (1350-1382), père de Marie de Plusquellec (née en 1365), mère de Roland le Nepvou (mort en 1457), père de Jacques Le Nepvou (né en 1450), père de Jean Le Nepvou (né en 1480), père de Pierre Le Nepvou (né en 1500), père de Jean Le Nepvou (né en 1530), père de Rose Le Nepvou (née vers 1560), mère de Nicolas Hamonou (né vers 1600, mort en 1653), père de Julienne Hamonou, mère de Marie-Claudine Le Bouloign, mère de Radegonde-Joseph de Kerliviou et épouse de Louis-François de Kerliviou (fils de Claude de Kerliviou auquel j'ai déjà consacré un article).

Etienne de Blois est donc mon ancêtre à la... 31e génération !

J'ai eu la surprise donc d'apprendr que je descendais de ce personnage dont le règne sert de contexte aux enquête de Frère Cadfael dont j'ai lu plusieurs aventures (écrites par Ellis PETERS)

Voici un sceau d'Etienne de Blois :

Ancêtre N° 1 508 905 522         (un milliard cinq cent huit millions neuf cent cinq mille cinq cent ving deux)
31e génération  (arrière grand-parents des arrières grands parents (28e génération) des arrières grands parents (25e génération) des arrières grands parents (22e génération) des arrières grands parents (19e génération) des arrières grands parents (16e génération) des arrières grands parents (13e génération) des arrières grands parents (10e génération) des arrières grands parents (7e génération) de mes arrières grands parents (4e génération).
Branche GOASDOUÉ
Fils de Henri II comte de Blois et d'Adèle de Normandie
Epoux de Mathilde de Boulogne
Père de Sybille de Champagne

Commenter cet article