Nicole Dailly, une femme qui est l'aïeule féminin sur laquelle j'ai le plus d'information du côté albertivillarien

Publié le par Delarue/Gibot

  plaque 3957 dailly

 

Nicole DAILLY, née à Aubervilliers (93) le 1er mai 1618, décédée à Aubervilliers (93) le 13 septembre 1690.

 

J'ai déjà expliqué à plusieurs reprises qu'étant moi-même né à Aubervilliers (93), j'ai des ancêtres qui étaient installés depuis au moins le XVIe siècle comme en atteste les premiers registres paroissiaux qui nous sont parvenus. En raison des manques ,des erreurs d'écriture et surtout du fait que parfois la population passait d'un village à l'autre ou même partait dans la capitale toute proche, il n'est pas évident de retrouver des ancêtres dont on possède à la fois la date du baptême, celle du mariage et enfin celle du décès.

 

Côté féminin (je consacrerais bientôt un article semblable pour les hommes), l'ancêtre albertivillarienne la plus ancienne sur laquelle j'ai toutes ces informations est Nicole Dailly.

 

Elle est née le 1er mai 1618. Elle était la fille de Pierre DAILLY et Noëlle LE BOUC (un nom qui revient à de très nombreuses reprises parmi mes ancêtres d'Aubervilliers).

 

Le 28 septembre 1637, elle a épousé Jacques BOUDIER. Elle avait donc 19 ans au moment de son mariage.

 

Elle est décédée le 13 septembre 1690 à l'âge de 72 ans.

 

Le 25 février 1648, elle a donné naissance à Jean BOUDIER (11e génération), le fils par lequel je descends d'elle. En effet, la fille de Jean BOUDIER s'appelait Marie-Madeleine BOUDIER [née en 1682] (10e génération), mère de Louis DAVID [né en 1706]  (9e génération), père Marie-Brigitte DAVID [née en 1745] (8e génération), femme de Laurent LE BOUC et mère de Marie-Louise LE BOUC (à la quelle j'ai déjà consacré un article)

 

Ancêtre N°3957

Branche LUCOTTE (nom de jeune fille de la mère de ma grand-mère maternelle)

Ancêtre de la 12e génération (grands parents des arrière-grands parents des arrière-grands de mes arrières grands parents)

Fille de Pierre Dailly et de Noëlle LE BOUC

Epousé de Jacques BOUDIER

Mère de

Commenter cet article