Félicie VIÉVILLE, une orpheline à son mariage ce qui nous permet d'en savoir beaucoup sur sa famille...

Publié le par Delarue/Gibot

plaque 27 vieville

 

Félicie, Marie, VIÉVILLE, née le 10 juin 1858 à Elincourt (Nord)

 

J'ai consacré il y a quelques semaines un article à Aline Berlèque. Cela m'a permis de reprendre contact avec des cousins qui descendent du frère de cette dernière. Je leur dédie l'article d'aujourd'hui puisqu'il est consacré à la mère d'Alique Berlèque : Félicie Viéville.

 

En effet, j'ai obtenu une copie de l'acte de mariage de Félicie Viéville avec Eugène Louis Berlèque. Il a été célébré le 28 février 1881 à Elincourt. On y apprend qu'Eugène Louis Berlèque était né le 9 avril 1856 à Elincourt. Il était tisseur. Son père Jean-Baptiste Berlèque était déjà décédé le 18 octobre 1857 à Elincourt. Sa mère, par contre, était encore vivante au moment du mariage : il s'agissait d'Alexandrine Séraphine Ramette, tisseuse, alors âgée de 58 ans.

 

L'épouse Félicie Vieville était par contre orpheline de père et de mère. Cela nous permet d'en savoir plus sur ses parents et des grands parents. Elle était née le 10 juin 1858 et exerçait la profession de "dévideuse". Son père François Viéville était décédé le 1er décembre 1874. Sa mère Séraphine Réal était décédée le 13 octobre 1878.

 

 Comme c'était une femme, il fallait prouver qu'aucun grand-parent n'était encore vivant afin qu'elle puisse être déclarée "libre dans l'exercice de ses droits". Tel était le cas, puisque les 4 personnes concernées étaient elles aussi décédées :

- François Viéville était décédé à Elincourt le 25 février 1868

- Amélie Brabant était décédé à Elincourt le 6 octobre 1837 (sa grand-mère paternelle)

Félicie Viéville a dû déclarer en application de "l'article 2 de l'an XIII" qu'elle ne connaissait pas ses grands-parents maternels ni donc la date et le lieu de leur décès.

 

Les parrains des époux étaient par contre présents et témoins.

- Louis Marliot (48 ans), parrain de l'époux

- Eugène Coupez (46 ans), parrain de l'épouse

 

On mentionne aussi parmi les témoins Philémon Delbart (30 ans) qui était beau-frère de l'épouse ce qui semble donc indiquer qu'elle avait une soeur.

 

A noter que la mère de l'époux (Séraphine Ramette) et le 1er témoin (Louis Marliot) ne savaient pas écrire mais que par contre tel était le cas des époux qui ont signé l'acte (que je reproduis ci-dessous).

 

Ancêtre N°27

5e génération (parents de mes arrières grands-parents)

Branche Berlèque (nom de la mère de mon grand-père maternel)

Fille de François Viéville et d'Amélie Brabant

Epouse de Eugène LouisBerlèque

Mère d'Aline, Marie, Berlèque (voir l'article qui lui est consacrée "Une veuve de la 1ère guerre mondiale pendant près de 60 ans")

 

Extrait du registre de l'Etat-Civil de la Commune d'Elincourt (59) Année 1881, recueil des mariages, acte N°13, 28 février 1881 :

 

acte mariage berleque vieville 01 acte mariage berleque vieville 02

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article